Siehe Fotos (5)

Circuit des aubépines

Fußgänger Um Aulnois
1.8 km
Schleife
Fußgänger
1Uhr
Leicht
Orte von Interesse
1 Prenez à droite et continuez sur le sentier
Rue Basse, 9
7040 Quévy
2 Sortez du sentier
Rue Basse, 11
7040 Quévy
3 Rejoignez la rue Basse
Rue Basse, 25
7040 Quévy
4 Le Louvroit
L’eau est très importante sur terre. Chaque être vivant a besoin d’eau. Cette eau est indispensable à la vie. Pour les besoins de l’Homme et de l’Environnement, l’eau doit être de bonne qualité. Si la qualité de l’eau est altérée, c’est tout un équilibre qui est menacé.

Le Louvroit
Rue Basse, 25 - 7040 Quévy

Il est un affluent du By, donc sous-affluent de l’Escaut par la Trouille et la Haine. L’eau de ce dernier est qualifiée de médiocre vu qu’il récolte, comme beaucoup d’autres ruisseaux, tous les égouts des habitations. Il aurait besoin d’un assainissement et d’un changement de comportement de la population pour retrouver sa qualité perdue…

Quelques gestes à adopter pour éviter la pollution de nos cours d’eau !

- Ne pas jeter ses déchets dans la nature
- Trier et déposer à la collecte ou au recyparc
- Ramasser les déchets en participant à diverses actions citoyennes de nettoyage ou initiatives personnelles
- Utiliser des savons, lessives et shampooings biodégradables
- Ne rien jeter dans les grilles de sol, souvent appelées à tort « grilles d’égout », qui mènent directement l’eau au lac, à la rivière, au fleuve et ensuite à la mer et aux océans.
- Ne pas utiliser de pesticides et autres produits toxiques qui sont nuisibles à la nature et à l’Homme…
eau.jpg
5 Empruntez le sentier
Rue Basse, 28
7040 Quévy
6 Les oiseaux
Biotope : prairie bocagère (entourée de haies)
Rue Basse, 22 - 7040 Quévy

Quelques espèces observées ici : accenteur mouchet, rougequeue noir, pic vert, mésange charbonnière, hirondelle rustique…

La chouette d’Athéna (aussi appelée chouette chevêche) est un rapace reconnaissable à son corps gris-brun avec des taches blanches et à ses yeux jaunes. Son nom latin est Athene noctua ! Son poids varie de 120 à 180 g, sa taille est d’environ 22 cm, elle a une envergure de 50 à 58 cm. Elle privilégie les terrains ouverts, en zone agricole, parsemés de vieux arbres (vergers) ou encore de saules têtards dans les cavités desquels elle peut nicher, tout en lui offrant un terrain de chasse idéal. Mais elle aime aussi les bosquets, les trous de murs, les nichoirs… Elle se nourrit de petits rongeurs mais également de gros insectes, de vers de terre et parfois de parfois de passereaux. Elle pond de 3 à 5 œufs et peut vivre une dizaine d’années.

C’est la seule chouette que l’on peut facilement observer de jour durant l’été. Elle est souvent perchée sur un piquet ou un toit.

Malheureusement, quelques menaces pèsent sur ce rapace :

- Trafic routier
- Disparition des haies, des arbres creux, des vergers
- Usage des pesticides qui éliminent les insectes et l’empoisonnent
- Prédation
- Accidents divers (cheminées, noyade dans des abreuvoirs…)

En Région wallonne, cette magnifique petite chouette est protégée !
oiseaux.jpg
7 Le houx
Le houx : rue Basse, 28 - 7040 Quévy

Feuilles :
Persistantes, alternes, simples, dentelées avec des bords plus ou moins épineux.

Fleurs :
Elles sont blanches et de petites tailles. Elles fleurissent vers le mois de mai.

Fruits : ce sont des drupes rouges qui mûrissent en fin d’été.
Les fruits n’apparaissent que sur les plantes femelles.

Les fleurs mâles et les fleurs femelles se trouvent sur des arbres séparés. Ce sont les bourdons, les abeilles et autres insectes pollinisateurs qui transportent le pollen d’une plante à l’autre afin de permettre la fécondation.
houx.jpg
8 Les aubépines
Les aubépines
Chemin Fie, 36 - 7040 Quévy

Feuilles : Alternes, caduques, simples, profondément lobées.

Fleurs : Au printemps, l’aubépine se couvre des petites fleurs blanches parfumées.
A la fin de l’été, elles se transforment en baies rouge vif.

Fruits : ce sont des drupes rouges, à un seul noyau, appelées cenelles, dispersées par les oiseaux

L’écorce est de couleur gris- brun avec un aspect écailleux.

Les fruits de l’aubépine peuvent être utilisés pour préparer des confitures, des gelées ou des sirops.

L’aubépine a de nombreux bienfaits pour notre santé. Elle peut réguler le système cardio-vasculaire (palpitations, insuffisance cardiaque). Elle est aussi efficace pour traiter l’anxiété (action calmante), les troubles légers du sommeil ou encore les troubles liés à la ménopause. On lui connaît aussi une action antioxydante.
aubépines.jpg
9 Les rôles de la haie
Les rôles de la haie
Chemin Fie, 38 - 7040 Quévy

Une haie, c’est comme une barrière naturelle.
On y trouve des arbres, des arbustes, des fleurs, des fruits… C’est justement ce mélange qui la transforme en véritable barrière. Les arbres dominent la haie.

Plus bas, ce sont les arbustes comme l’aubépine, le charme, le prunellier, l’érable champêtre...En dessous, on trouve des fleurs et des plantes grimpantes comme le lierre, la clématite, le houblon, le chèvrefeuille...
Supprimées il y a une cinquantaine d’années un peu partout dans nos campagnes, on redécouvre l’importance vitale des arbres, des haies de notre environnement. Actuellement, on replante des haies car elles présentent des avantages tant au niveau agricole qu’environnemental !

Intérêts agricoles :

-La haie protège les animaux sauvages et le bétail des intempéries (vent, pluie) mais aussi de la chaleur et du froid.
-Elle sert de brise-vent favorable aux cultures.
-Elle permet de lutter contre l’érosion des sols et les inondations grâce aux racines des arbres.
-Elle fournit du bois, des fruits et des plantes médicinales.
-Elle abrite des espèces animales utiles qui se nourrissent des ravageurs de cultures.

Intérêts écologiques :

-Elle est importante pour la faune et la flore : elle fournit refuges, habitats, lieux de reproduction et
nourriture à de nombreuses espèces.
-Elle permet aux animaux de circuler entre les zones boisées (corridor écologique).

Intérêts paysagers :

-Elle délimite les champs, les jardins (séparation du territoire).
-Et elle embellit considérablement le paysage avec ses différentes couleurs de feuilles, de fleurs et de fruits !
haie.jpg
10 Prenez à gauche dans le Chemin Fie
Chemin Fie, 38
7040 Quévy
11 Continuez sur le Chemin Fie
Chemin Fie, 31 - 7040 Quévy
12 Les paysages au cœur du Parc Naturel des Hauts-Pays.
Les paysages au cœur du Parc Naturel des Hauts-Pays.
Chemin Fie, 31 - 7040 Quévy

Le paysage bocager est un paysage agraire aussi appelé «paysage d’enclos verdoyants ».
Sa caractéristique principale est la présence de clôtures autour des champs, vergers et prairies.

Dans nos régions, ces clôtures sont des haies d’arbres et/ou d’arbustes, (alors que dans d’autres lieux les clôtures sont de petits murets) qui marquent les limites des propriétés, fournissent de l’ombre aux animaux d’élevage et qui produisent du bois de chauffage.

Dans le paysage, ces alignements formaient de longs couloirs boisés, dont beaucoup ont malheureusement disparu aujourd’hui. Il est donc important de maintenir ceux qui sont encore en place et de replanter afin de recréer du bocage !

Le bocage n’est pas un espace naturel, il a été créé par l’Homme pour répondre à ses besoins.
Le terme « bocage » vient du latin « boscus » qui donne « bosc » en ancien français : le « bois », le « bosquet ».
paysage.jpg
13 Empruntez le sentier sur votre gauche
Chemin Fie, 10
7040 Quévy
14 Le lierre
Le lierre
Chemin Fie, 10 - 7040 Quévy

Cet arbrisseau grimpant s’accroche à son support, le long des murs et des clôtures, dans les rochers et sur les vieux arbres, grâce à ses crampons mais n’y prélève rien.

Les feuilles sont lobées sur les rameaux grimpants se trouvant souvent à l’ombre.
Les feuilles sont entières sur les rameaux libres qui poussent à la lumière.
Les fruits, des baies noir bleuté, ont un rôle important pour la survie des nombreux oiseaux.
Mais elles sont toxiques pour les mammifères.
Les fleurs sont jaune verdâtre et très appréciées des abeilles.

Le lierre joue un rôle prépondérant dans le biotope d’un jardin : les oiseaux se nichent volontiers dans les feuilles et les insectes s’y abritent.
lierre.jpg
15 Le saule têtard
Le saule têtard
Chemin Fie, 10 - 7040 Quévy

Le saule têtard est un arbre à croissance rapide faisant partie du paysage bocager du Parc Naturel des Hauts-Pays. C’est un arbre dont on a modifié la morphologie par un étêtage et par des coupes successives des rejets à intervalles réguliers.

Patrimoine remarquable, sans intervention et une gestion concertée de la taille, le saule têtard finit par s’écarteler et dépérit irrémédiablement. Le saule têtard n’est pas une espèce particulière de saule mais un mode de taille.

Les feuilles sont caduques, alternes, simples, allongées, entières.
Le tronc du saule têtard constitue pour la chouette chevêche un habitat précieux ainsi que pour de nombreux autres animaux : chauves-souris, hérissons, insectes… Il est donc important de maintenir ces arbres dans les prairies et d’en planter de nouveaux afin de favoriser la biodiversité.

Mais ce n’est pas tout ! Ils permettent une délimitation esthétique des parcelles de terrain, une production de bois durable valorisé sous diverses formes, une lutte contre l’érosion des sols, un régulateur des ressources en eau, une lutte contre les ravageurs de cultures, un ombrage du bétail, etc. Autant d’éléments qui plaident en faveur des opérations de gestion de la taille, de replantation et de lutte contre l’abattage !
saule.jpg
16 Continuez sur le sentier
Rue Basse, 18a - 7040 Quévy
17 Prenez à droite et continuez sur la rue Basse
Rue Basse, 18
7040 Quévy
18 Tournez à gauche
Rue Saint-Brice, 8
7040 Quévy
19 Prenez à gauche et empruntez le sentier
Rue Saint-Brice, 2
7040 Quévy
20 Continuez sur le sentier
Rue Basse, 3a
7040 Quévy
21 Prenez à droite
Rue Basse, 3a
7040 Quévy
27 Meter Höhenunterschied
  • Höhe des Startpunkts : 147 m
  • Höhe des Ankunftsorts : 147 m
  • Maximale Höhe : 150 m
  • Minimale Höhe : 140 m
  • Totaler positiver Höhenmeter : 27 m
  • Totaler negativer Höhenmeter : -27 m
  • Maximaler positiver Höhenmeter : 5 m
  • Maximaler negativer Höhenmeter : -5 m